BLA BLA : Faux départ pour les E-fluent !

Je vais reprendre à partir de vendredi dernier, le 25 Novembre. 

Jour de Pacs, tout va bien.

Le soir, je l’ai expliqué, Jude est malade. Heureusement, ça ne dure pas longtemps. Court, mais c’est intense.


Samedi 26 : on reste chez nous, pour Jude. La journée se passe sans encombre.


Dimanche 27 : Chéri a match, il est à fond. Il est de retour en début d’après-midi.

On n’a pas envie de sortir, il fait trop moche dehors… Mais on n’est pas contre une balade en fin de journée.

15h, on décide de faire le sapin (qu’on avait prévu de faire le week-end suivant).

15h30, nous voilà en train de le déballer (on a un artificiel depuis l’année dernière), et Chéri commence à se sentir mal. On déplie les branches, je ne suis pas très bien non plus.

Jude est à fond, « beau » « wahhh »…

On termine de le déployer et Chéri se met sur le canapé tellement il est mal, je ne suis pas en forme mais toujours mieux que lui.

Je m’occupe avec Jude.

Quelques minutes, heures, plus tard. Chéri qui est soit gelé, soit en train de transpirer, cours vomir…

Je suis trop mal aussi, il va mieux, il prend le relais avec Jude, je m’endors sur notre lit. Mais alors sur le bout du lit avec les pieds dans le vide… 

Bientôt 19h, Chéri était déjà passé au 2ème round depuis un moment. Tant pis pour le bain, je mets Jude en pyjama, repas et au dodo !

La vue de la nourriture m’écoeure, Chéri doit d’y coller. J’ai été obligée d’intervenir, à peine l’assiette sorte du micro-ondes que c’était l’heure du 3ème tour pour Chéri.

Jude mange, je réussi à rester auprès de lui, avec un essai vomis raté.

Chéri se sent mieux et prends le relais, cette fois c’est mon tour…

Je réussi le couché de Jude. Je me couche directement, habillée, avec couette et plaid par dessus.

Soirée pourrie. La nuit se passe bien.


Depuis, Jude nous parle encore de « momi » (vomis) : ça donne « momi Doude, momi papa, momi maman » et depuis hier « momi Nounou » donc il a bien compris que tout le monde avait choper ce putain de virus.


Lundi 28 : je suis faaiiiiiible. J’emmène Jude chez sa Nounou, le chemin est éprouvant.

En rentrant, je dois désinfecter la maison, et préparer pour le midi. On reçoit le n+2 de Chéri à manger.

Lundi après-midi, je boucle la valise que j’aurai dû faire dimanche…

Tout est prêt, il est 17h45 je pars au bus. Mon train est à 19h.


21h, j’arrive en gare.

Je loge chez un ami pour les 2 nuits suivantes.

22h30, je décide d’aller me coucher. Je prends mes affaires pour aller à la salle de bain et là… je fouille, je vide, je remets mes affaires dans la valise, il me manque un truc. Ma petite trousse, la petite bleue et blanche.

J’AI PAS MA TROUSSE DE MAQUILLAGE.

Je suis de nouveau sur le téléphone avec mon ami pour regarder ce qui peut être ouvert demain matin tôt pour que je puisse acheter ce dont j’ai besoin. Sachant que le rendez-vous au Spot était fixé à 9h30 le lendemain matin…

Monoprix fera l’affaire.

Pourquoi ne pas y aller sans maquillage ? Simplement parce que ce n’aurait pas été moi. Je sors exceptionnelement sans maquillage, mais je me contente souvent d’un peu de BB crème et au moins du mascara si je n’ai pas grand chose de prévu dans la journée. Mais là, aller là bas sans rien sur le visage, enfin si, j’avais la BB crème mais c’est tout. C’était pas possible.
#trucdefilles

Mardi 29 : 8h45, départ pour Monop. -1°C dehors. Portable greffé à la main avec le gps qui tourne pour pas me tromper.

Je ne suis pas la seule à attendre l’ouverture. 9h passé, la grille s’ouvre ENFIN !

Un escalator à descendre, je repère direct le rayon cosmétique. 4 articles : 50 balles !

Je remonte, et go pour le chemin inverse. Je sais, je ne serai pas à 9h30 au Carreau du Temple.

9h15, après avoir alterné entre marche rapide et trottinage, je suis dans la salle de bain !

9h30, je suis prête ! Go prendre le métro.

Arrivée dans le bouche de métro, pas de machine à tickets juste une qui sert à recharger son pass. Je vais à celle d’en face, je ne me retrouve pas sur le plan. Paniquée ? Naaaaaan, j’étais laaaaarge niveau timing !

GPS en route, c’est parti, je galère moins quand je marche. 36 minutes d’indiquées, je m’en fous ça me dérange pas de marcher. J’en ai mis 25 et à 10h10 j’étais devant.

Je vois que je ne suis pas la seule à la bourre, tant mieux. C’est parti pour 2 jours !

 

Suite au prochain épisode  !

PS : le sapin est déployé et trône au milieu du salon depuis Dimanche, sans décoration. On arrange ça bientôt.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s